Huaraz et la cordillère blanche

Trek laguna Wilcacocha sur la journée

Notre voyage va se dérouler entre 3000m et 4500 m d’altitude, parfois plus!

Le soroche ou mal des montagnes nous guette… céphalées et divers désagréments nous attendent. Un seul remède, nous acclimater progressivement. Et un autre plus ou moins licite, la coca. On fera comme les locaux…

Notre hôte Umberto nous conseille une petite randonnée locale, la laguna Wilcacocha. On s’y rend en « collectivo », minibus surchargé! Très aimablement des péruviens nous cèdent leur place, ceci nous évitant de voyager plié en deux voire en quatre!

Le lac peut être atteint par une piste qu’utilisent les locaux ou par l’ancien sentier sur lequel on ne rencontre que des touristes au souffle court.

Le lac est un peu décevant par contre la vue est splendide sur la Cordillera Blanca.

Au retour nous affronterons une bande de joyeux gamins qui nous ficellent par jeux. Bernadette nous libère en distribuant quelques biscuits !

Chavin de Huantar

Longue journée culturelle nous attend. Nous partons en excursion pour le site très réputé de Chavin de Huantar. c’est une balise essentielle quand on s’intéresse aux civilisations précolombiennes. Chavin était un grand centre religieux ou les populations en provenance des quatre coins des Andes se rendaient pour écouter les Oracles. la mescaline, la coca,la Chicha, et autres hallucinogènes étaient de la partie.

Le site est grandiose divisé en deux parties.

La plus ancienne « tempo viejo » consiste en un édifice abritant des galeries souterraines et depuis toujours 1300 av JC l’idole sacré de la culture Chavin, le lonzon monolithe en granite sculpté de 4. 60 m de haut. D’autres idoles de pierres ont été exhumées par les archéologues la stèle de Raymondi et l’obélisque de « Tello« .

La partie plus récente le Castillo date de 500 av. J.-C. galeries et têtes sculptées transportées au musée en font l’originalité.

La visite du musée retrace les origines et le développement de la culture « chavin » on y retrouve notamment les fameuses têtes sculptées et l’obélisque.

Au retour passage de col à près de 4290 m, neige ! que sera notre avenir de pauvres cyclotouristes?

Punta de Callan

Nous avons récupéré nos vélos, une petite ascension jusqu’à 3600 m dans la cordillère noire, mes maux de tête ont repris et l’orage devient très menaçant. Une belle vue sur la ville d’Huaraz.

Glacier Pastoruri

Un minibus nous conduit au coeur de l’immense parc national du Huascaran qui compte plus de 660 glaciers. Piste sur 40 km pour arriver à 4600m.

Large vallée d’origine glacière, de hautes sentinelles « les puyas Raimondi » montent la garde de ces hauts plateaux où se trouvent des lagunes, faune et flore diverses.

Arrivée au glacier après une bonne heure d’ascension très très lente.

Puya Raimondi qui a une unique floraison dans sa vie de 40 à 100 ans. Sa ample fleurale peut compter plus de 2000 fleurs.

4 jours de trek sur le Santa Cruz

3 h de mini bus en traversant la région fertile d’Ancash et une longue ascension sur piste vertigineuse pour accéder au point de randonnée.

C’est tout simplement spectaculaire, grandiose, passer le col Union à 4760 m et se dire que au-dessus de nous il y a encore 2000 m avec le plus haut sommet le Huascaran avec ses 6763 m. Nos campements sont sur de hauts plateaux dominés par les cimes blanches dentelées qui se détachent sur un ciel bleu azur. Nous verrons le Paramount ( celui de présentation des films d’autrefois).

Les photos parlent d’elles-mêmes :

Notre premier campement !

Un habitat encore occupé par une femme âgée alors que tout ce qui concerne le parc national a été évacué, seuls les troupeaux occupent l’espace avec la faune sauvage.

Une lagune bien colorée

Oie de montagne

Lagune devenue désert de sable suite à l’important séisme de 1970

Juste avant le passage du col Union à 4760 m, on quitte la vallée de Santa Cruz.

Village sur la descente de Vaqueria.

Une idée des pistes que nous empruntons en bus, attention au vertige.

Lagune idyllique……

Hungay

Arrêt pour une visite au village de Hungay devenu parc souvenir suite au séisme de 1970 qui ébranla une partie du glacier nord Huascaran qui vint boucher le rio Santa pour  ensuite finir sa course folle en anéantissant le village, le bilan fut terrible…  20 000 morts.

Après ces quelques jours chez notre guesthouse Humberto et son épouse Gladys nous reprenons la direction du sud avec nos vélos.

Un grand merci à Humberto et son équipe pour leur gentillesse,  attention, connaissances ainsi que leur grand professionnalisme.

Publicités

16 réflexions sur « Huaraz et la cordillère blanche »

  1. Quelle aventure !!!! Beaux paysages et belles rencontres. Profite bien de tout , nous comptons sur toi pour nous faire voyager !
    Gilles et Micheline

    J'aime

  2. Bravo dépaysement complet.Beaucoup de rando je vois mais pour visiter une telle région, je pense que c ‘est le mieux.Attention à « la coca » le notre a goût de médicament mais ne fait pas le même effet (lol) Bonne route à vous amitiés Patrick.

    J'aime

  3. Merci Annie pour ce premier et beau reportage ; je vous suis avec grand intérêt.
    Fais nous rêver mais soyez prudents. Yves, deux nénettes pour toi, tu peux les chouchouter…
    Bonne route à tous trois. Bises.

    J'aime

  4. Merci Annie
    Magnifiques paysages. Profites bien…
    L’altitude donne des maux de tête : au repos tu peux faire des inspire expire lentement…
    Bises à tous
    Françoise D
    Club Guipavas – prés de Brest

    J'aime

  5. Quel plaisir de suivre votre périple. Nous permet de visiter « confortablement » ce beau pays.
    Merci beaucoup à vous trois et bonne chance pour la suite.
    Mich..L.

    J'aime

  6. C’est pas le Pérou ! Expression qui veut dire: C’est une somme modeste. Ça ne rapporte pas beaucoup. Ce n’est pas grand chose.
    J’ai l’impression que ça ne s’applique pas à votre cas !!!
    Pour vous, c’est bien le Pérou et donc bon courage. J’espère pour toi, Annie, que tes maux de tête sont sous contrôle …
    Bonne route et bonnes randonnées … c’est pas très plat, je trouve …. hi, hi, hi
    Pierre N

    J'aime

  7. merci de nous faire partager ce voyage, c est magnifique, on se régale en regardant les photos, alors j ‘imagine sur place !!
    ça fait aussi du bien de vous voir !!!
    bonne route
    bises
    sylvie dany

    J'aime

  8. Un vrai bonheur de pouvoir suivre votre périple en images ; elles donnent envie de découvrir ce pays aux couleurs magnifiques.
    Au plaisir de vous lire prochainement…
    Bonne route à vous trois.
    Christine et Philippe

    J'aime

  9. Vous avez de superbes photos qui nous font voyager quelques instants. je vous souhaite un bon périple. Vos mollets sont « béton » pour affronter de telles altitude.
    Au plaisir de vous suivre

    J'aime

  10. SUPERBE, SUPERBE. Pas trop de coca….. gardez en plein les yeux pour nous en raconter encore plus en revenant.
    pleins de bisous surtout à ma copine Bernadette.

    J'aime

  11. Bonjour à vous trois , merci pour ce beau reportage, très belles photos. Yves j’ai bien reçu ton mail ce matin, merci. Je vous suis sur la toile mais j’aimerai bien faire partie du voyage…
    Profitez bien de ces moments magiques ! prudence et au plaisir de vous lire.
    Amitiés, Jean-Marc LEFEVRE (Chauny 02)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s